fbpx 9e Pleine Lune de l'An XII .. | resonant worlds Aller au contenu principal

Tu navigues actuellement sur la nouvelle version de notre site. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, nous t'invitons à faire un login
Si nécessaire, tu peux demander un nouveau mot de passe en cliquant ici.

bhadrapada-full-moon
Publication provisoire

9e Pleine Lune de l'An XII ..

पूर्वभाद्रपद पूर्णिमा [purva bhadrapada purnima] .. en भाद्रपद ठमास [bhadrapada māsam], la lunaison de l’immersion dans le fleuve des cendres du désir et de l'aversion ..

Samedi matin, 14 septembre 2019, à 06:35 ( GMT+2 ), nous entrons dans la neuvième pleine lune de l’An XII, पूर्वभाद्रपद पूर्णिमा [purva bhadrapada purnima] ..

.. भाद्रपद पूर्णिमा [bhadrapada purnima] est la pleine lune de l’immersion dans les eaux humorales de notre psyché .. eaux troubles du désir et de l'aversion .. elle est cette pleine lune qui appelle à un corps enfin à la fois éveillé et pacifié, .. un corps physique enfin libéré de son mental agité et tourmenté .. la pleine lune de la mémoire corporelle purifiée de toute souffrance .. et dégagée de tout attachement douloureux .. au final, toute pensée ou grande illusion, toute folie ou belle raison, est bonne si elle amène à la paix de l'âme .. et à la libération du corps ..
.. गणेश विसर्जन [ganesh visarjan] est cette fête hindoue, un jour avant la pleine lune de भाद्रपद पूर्णिमा [bhadrapada purnima], où l’on plonge à grands bruits, les statues en argile du dieu गणेश [ganesh] dans les eaux du Ganges,  .. célébrant le retour de la terre des fausses idoles et du feu des croyances illusoires des hommes, à la matrice humide de la terre-mère, au bassin de la déesse-mère .. sous le regard bienveillant du dieu विष्णु [vishnu] participant par sa méditation à la cohésion du tout .. la 9e pleine lune est le parachèvement de l’Oeuvre Dorée, l’oeuvre alchimique de l’Or, qui symbolise la pureté édénique de la cohésion retrouvée .. ce Tantra d’Or, स्वर्ग तन्त्र [svarga tantra], qui représente la libération totale du corps de toute impureté de l’esprit, .. de toute souffrance inutile de l’âme ..

Astrologie karmique

Lecture succincte du Ciel pour la 9e Pleine Lune de l'An XII, भाद्रपद पूर्णिमा [bhadrapada purnima]

selon l'astrologie védique traditionnelle, qui compte en mode sidéral

भाद्रपद पूर्णिमा [bhadrapada purnima] est la Pleine Lune du Lion e,
cette année elle est placé dans le नक्षत्र [nakshatra] de पूर्वश्भाद्रपद  [purva bhadrapada] avec un ascendant AS solaire en Lion e, et un ascendant lunaire, la Part de Fortune D en Verseau k .. elle est la sixième lune du calendrier hindou, भाद्रपद ठमास [bhadrapada māsam] .. la 9e lune tantrique ..
.. le Soleil A et Mars F sont encore en conjonction 0 en Lion e Maison I, mais la pression se desserre .. le corps se régénère très lentement ..
.. Mercure B et Vénus C sont parfaitement conjoints en Vierge f, favorisant les stratégies d'apparence et les partenariats de façade ..
bref l’art de relationer à distance et de se côtoyer diplomatiquement sans s’impliquer, sans se changer .. sans (se) blesser ..
.. la Lune E et Neptune J R, Lilith et la Part de Fortune D .. sont tous conjoints en Verseau, k en Maison VII .. en activité ..
et constituent la force inconsciente de notre psyché .. les spasmes et les contradictions du passé refont surface .. l’inconscient chargé à bloc ..
.. Cérès O et Jupiter G sont en conjonction 0 grandissante en Scorpion h, en Maison IV, favorisant le célibat, le retour à la famille .. l'attentisme ..
.. Saturne H et Ketu @ sont en parfaite conjonction 0en Sagittaire i, fin de Maison IV .. la conjoncture reste stagnante et bloquée jusqu’à la fin du mois .. tout le monde se retient .. prend son mal en patience, .. s'occupe ..  se perd en conjectures .. mais rien ne progresse ..

.. cette 9e pleine lune nous rappelle ..
qu'une relation, une confiance prend des années pour se construire, .. pour se constituer sainement .. mais elle peut être réduite en cendres en un instant .. l'humeur est une folie destructrice .. l'humeur est un agent karmique .. qui réduit notre vie à quelques spasmes répétitifs .. un inconscient qui se sent étouffé, aura besoin de s'exprimer par convulsions régulières déplaisantes et par folies destructrices .. séditieuses .. mais rien de bon surgit de l'humeur .. l'humeur nous envenime et nous rapproche du cercueil karmique ..

selon la nouvelle astrologie occidentale, qui compte en mode tropical

elle est la Pleine Lune de la Vierge f de l’An XII ..
la neuvième Pleine Lune de l’An XII ..
la Pleine Lune des Moissons ou des Grandes Résolutions .. et aussi des Corrections de Cap à faire en conscience et en urgence ..
la Lune E, la Reine du conscient, et Neptune J sont en conjonction avec Lilith et la Part de Fortune D en Poissons l..
le Soleil A, le Roi du conscient, est en conjonction avec Mars F, en rupture avec Junon M , et en conflit, en carré 3 avec Jupiter G ..
les sautes d’humeur et les dérapages verbaux sont contenus, mais l’inconscient reste dans ses sous-couches vindicatif, intimidateur et arrogant ..
car le conscient, au delà des apparences, est faible et doute de lui-même ..

.. cette pleine lune nous rappelle que ..
l'énergie de refaire sans cesse et le pouvoir d'accomplissement se trouvent, telles les énergies fossiles, dans les tréfonds de notre être, dans notre inconscient .. en utilisant à dessein l'énergie de la Pleine Lune de भाद्रपद [bhadrapada], pendant 10 jours, du 13 septembre au 23 septembre 2019, jour de l'équinoxe d'automne, nous aurons tout loisir et possibilité de deviner par intermittence, la vraie nature de notre inconscient .. en observant l'étendue de notre réactivité obsessionnelle et la force de nos dérapages comportementaux, .. la Pleine Lune Ecôtoyant dans le ciel nocturne, Neptune Jet Lilith qui en sont les deux stéréotypes les plus connus, du pouvoir de l'inconscient .. 

पूर्वभाद्रपद [purva bhadrapada

.. cette année XII, la pleine lune de भाद्रपद पूर्णिमा [bhadrapada purnima] sera, selon le mode sidéral, à 26°58’ du Verseau k, précisément en le नक्षत्र [nakshatra] de  पूर्वभाद्रपद [purva bhadrapada], symbolisant les pieds avant du lit nuptial .. formulant l’invitation à s’intriquer dans la sensualité ou à se désintriquer de la promiscuité .. पूर्वभाद्रपद [purva bhadrapada] représente les berges du fleuve du destin .. le début de l’immersion dans les eaux amniotiques de la psyché, .. une lente entrée dans bassin de l’inconscient .. l’ouverture des portes de l’antre de la déesse .. celle qui, du fond des eaux troubles du Nixs, de son oeil plein d'amour et d'espérance (= लक्ष्मी [lakshmi] ), te dévisage et te charme, .. t’invite et te défie .. te toise et te provoque .. भद्र [bhadra] est le lit du fleuve, la litière de l'étang, la boue du temps, crée par les cendres des désirs et des aveuglements, dont se nourrira un jour, la fleur du lotus, le पद्म [padma], l'éveil du monde ..  भद्र [bhadra] est la porte ronde qui s’ouvre sur le monde invisible de la psyché, l’âme déchue, aveugle,  mais toujours éprise d’amour divin .. cette porte cerclée qui nous ramène aux royaumes de l'inconscient primordial et causal, cet Eden dont nous nous rappelons de rien, mais dont fantasmons tant .. l'Eden est cet espace hors du temps, ce jardin-réceptacle dont il nous reste qu’une mémoire préconsciente de sa perte, de notre bannissement de son paradis, .. une chute qui est à la cause inconsciente de notre existence karmique .. à la cause cachée de notre कर्म [karma] ..  à la cause de la souffrance de notre âme qui devient addicte aux mirages des désirs et des aversions du mental .. qui devient par la non-compréhension de l'Eden, la conséquence de la dualité ..

.. il existe deux भाद्रपद [bhadrapada] qui se suivent en maison des Poissons l : l'un est पूर्वाभाद्रपदा [purva bhadrapada] et l'autre est उत्तरभाद्रपद [uttara bhadrapada] ..  पूर्वा [purva] représente les prémisses et l’appel du désir, .. la vison des limites du désir et leur outrepassement possible .. पूर्वा [purva] est une vision du futur qui vient ou du feu qui revient .. उत्तरा [uttara] est le résidu conséquent du feu, la séquelle qui fertilisera dorénavant à sa façon le monde ..

 

la mémoire, ciment karmique structurel ..

.. la mémoire devient avec le temps, la cohésion de notre chair, le ciment de notre existence .. la mémoire n'est pas une simple conséquence, une rétention énergétique .. la mémoire est la consistance d'une détermination inconsciente .. d'une souffrance à endurer .. elle est une cause .. elle détermine la consistence d'une matière, sa substance .. 

.. toute mémoire entretient une douleur, une blessure ou une crainte, causée par l’usure et par les aléas du temps  .. par protection, les synapses nerveux qui entretiennent la mémoire ressentie, se délient et se modifient ..  lentement, les circonstances causales exactes de la mémoire s’effacent ou se ré-inventent .. la cohésion mémorielle souffre et s’effrite, comme une banquise soumise au réchauffement planétaire cyclique .. elle se déstructure et se restructure sans cesse ..
.. l’inconscient reste en principe, de facto inconscient, .. seul l’impression de chute pourrait rester perceptible .. ou peut-être la sensation de faute, .. le sentiment-mémoire de culpabilité pourrait demeurer .. l'amour inconditionnel mais conscient d'un être pour un autre, lui permettra peut-être de deviner son propre inconscient et de le fertiliser autrement .. on voit souvent plus aisément sur l'autre, l'invisible qu'on est pas capable de voir sur soi ..

.. l’Eden est clairement en rapport avec la mère cosmique, avec la déesse-mère, mère de toute continuité et de toute éternité des cycles .. mère de tous les modèles et de tous les désirs antérieurs .. il y a un fossé énorme entre l’attrait du modèle, l’antériorité du désir suscité par la déesse .. et le कर्म [karma] du désir nourri par l’altérité apparente, par la projection suggestive sur l’autre .. par l’idée d'une relation antérieure avec l'autre, provenant d’un cycle ou d’une vie antérieure ..
.. dans l’Eden, il faut sincèrement oublier l’altérité du désir et l’antériorité du désir de l’autre .. les modèles-prétextes et les personnage-objets s’effacent, et nombre de vies antérieures aussi, .. demeure l’amour absolu de et pour la déesse .. le modèle ultime de l’unité perdue .. véritable archétype du désir fusionnel et ultime, fleurtant aux limites de l’hédonisme ἡδονή [hedoné] en grec  (=crée par le cyrénaïsme et proche de l’épicurisme), mais aussi malheureusement de l’égo-centrisme ou du narcissisme .. au final le selfisme .. selon les mythes indo-européens, en la lune de septembre, la déesse nous invite en son antre, .. en son chaudron, pour choisir de quelle particularité en nous, elle veut se faire re-féconder, .. et reproduire en elle à l’infini .. ou de quelle partie de nous elle veut dissoudre, se défaire et éluder en elle à l’infini .. elle est le fleuve des circonstances du destin .. la répétition infinie dans toutes ses variables intimes .. elle est le limon fertile de toutes les expériences passées en conscience et inconscience .. par désir ou aversion ..

 

l'immersion dans le bassin de la déesse .. l'inconscient édénique ..

.. « les plus beaux voyages sont ceux qui nous amènent au travers des portes de l’inconscient, sans le provoquer et sans le violer, .. sans le sous-estimer et sans le fétichiser .. sans tenter de le domestiquer ou de l'instrumenter vénalement  » ..

.. l’inconscient est cette jungle, cette forêt dense et sauvage, qui reste en nous à la fois mystérieusement étrange et familière, .. impénétrable et permissive, parfois si hostile et si bienveillante .. c’est notre maison à tous, nous lui appartenons totalement .. elle est notre origine et notre destination finale .. cette jungle, cette forêt est l’Eden .. l’Eden abrite dans son humidité, काजल [kajala], toutes les natures animales et les toutes formes animées, toutes les familles des âmes .. elle est un creuset humide qui nous lie dans son éternité .. tel un onguent, elle est la jungle, la forêt primale, l’inconscient régénérateur .. qui nous crée et nous éveille, nous anime et nous manifeste par son désir, notre désir inconscient .. et nous ramène à elle en ses profondeurs éternelles ..

.. nous sommes venus au monde en sortant de cette jungle, et nous y retournerons le jour de notre mort pour nous y re-fusionner .. et nous y re-perdre à nouveau .. selon son désir mystérieux et édénique .. notre désir karmique, lui,  n’est pas un manque, un besoin qui comble un vide, .. le désir karmique serait cette matière amimique qui en nous, déborde, .. et nous ferait quitter l’ataraxie ( ἀταραξία ) de l’Eden .. l’absence de tout trouble .. la paix de l’être ..

.. l’inconscient paisible est le royaume édénique de la déesse, la profondeur des cieux et des abîmes, au coeur des eaux et des forêts, des prairies et des jardins  .. en la profondeur des ondées et aux limites mouvantes des orées de la terre ..

.. Eden vient d’ एधस् [edhas] en sanskrit veut dire : fertilité humide, גן עדן [edhen] en hébreux veut dire : splendeur, prospérité et bonheur, littérairement : jardin des délices en vase clos .. matrice des magies de la vie .. mais aussi d’ ऐध [edha] : feu follet, flamme flottant sur le liquide, flamme humide, passion sourde et naturelle, spontanée et non-morale (= car ऐड [eda] veut dire sourd au danger et insouciant du danger ) qui croit et qui s’étend tel le feu qui luit sans bruit et sans souffrance .. धम् [dham] en sanskrit est le souffle de vie, le cri du besoin, le gémissement du désir .. la retenue du spasme du manque ..  cette énergie qui nous sépare, nous déchire et nous met au supplice .. [e-dham] est l’ataraxie, la cohésion visnuïque retrouvée, sans souffrance .. sans ostentation et sans refoulement ..